Bagues Mood, bagues caméléons

Bagues Mood, bagues caméléons

Les bagues caméléons Mood suivent vos humeurs

Tendances

Cela fait plus de dix ans que la petite entreprise vaudoise habille des doigts sur toute la planète.

Complices et hyperactives, Stéphanie Pousaz – qui s’occupe de la communication et du marketing depuis 2004 – et Arlette Bélat – arrivée en 2013 pour gérer la production – contribuent à la dynamique de Mood.

Complices et hyperactives, Stéphanie Pousaz – qui s’occupe de la communication et du marketing depuis 2004 – et Arlette Bélat – arrivée en 2013 pour gérer la production – contribuent à la dynamique de Mood.

Image: Odile Meylan

On ne pensait pas devoir aller au cœur du canton (enfin, dans de la zone industrielle d’Orbe) pour prendre un cours d’anglais. Mais, en fait, trois mots et surtout trois traductions sont essentiels pour comprendre le monde dans lequel évoluent Stéphanie Pousaz et Arlette Bélat.

Tout d’abord, Mood, le nom de la marque pour laquelle elles travaillent, qu’elles portent à la main gauche et qui occupe leurs esprits créatifs et motivés tous les jours. Mood veut dire humeur. Un concept… central au produit, puisque c’est justement le add-on (orthographié addon, deuxième mot du vocabulaire du jour, qui signifie rajout, donc la pièce interchangeable) qui se place au milieu de la bague, que l’on peut changer selon son envie. Et, facile, le troisième mot est base (qui signifie… base), qui est la bague en elle-même, le plus généralement en acier (gris ou noirci), qui s’ouvre pour recevoir l’addon.

Une communauté de 11000 personnes

L’humeur des deux jeunes femmes est forcément au beau fixe en ce moment, puisque l’an dernier leur marque a fêté ses dix ans d’existence, un très joli succès pour un produit made in Vaud.

«C’est vrai que nous sommes une entreprise vaudoise, mais Cédric, le créateur de la bague Mood, a toujours vu beaucoup plus loin qu’un succès local, explique Stéphanie Pousaz, la rousse hyperénergique qui est dans l’aventure depuis ses débuts. Nous avons tout de suite communiqué via un site Internet, il est parti au Japon. Mood, c’est maintenant une communauté de plus de 11 000 personnes un peu partout dans le monde. Nous avons un revendeur en Australie, au Québec on nous parle comme si on nous connaissait personnellement. C’est hallucinant!»

L’expression veut que nul n’est prophète dans son pays. Et pourtant: les deux jeunes femmes qui s’occupent actuellement de Mood ont mis sur pied un petit événement dans leurs nouveaux locaux d’Orbe à l’occasion de la Saint-Valentin.

Plus de 60 collections différentes

«Enfin, nous avons pu recevoir dans notre petit showroom des gens locaux et, même s’ils ne prononçaient pas correctement le nom du produit, ils ont adoré, sourit Arlette Bélat. Plusieurs personnes de 50, 60 ou 70 ans nous ont commandé des bagues.»

Plus de 90% des clients qui achètent une Mood achètent des addonset depuis sa création en 2004, Mood a lancé plus de 60 collections différentes, à raison d’environ deux nouveaux addons par semaine.

Pour le moment, la clientèle est plus féminine que masculine, puisque les dames aiment accorder leurs accessoires aux tendances du moment. Les messieurs, eux, ont tendance à acheter ou recevoir une Mood et à la garder telle quelle.

Varier et personnaliser

«Chacun est libre, mais nous pensons que c’est clairement sa versatilité qui a fait le succès de Mood, reprend Stéphanie Pousaz. On peut la faire varier au fil de toute une vie. Certains y font sertir un nouveau diamant chaque année, d’autres graver un message personnel ou leurs empreintes digitales. Les possibilités sont presque infinies.» (24 heures)

(Créé: 28.02.2015, 19h33)

En dates

2004 La bague Mood création de Cédric Chevalley est lancée le 25 novembre à Lausanne.
2005 Le premier public cible, c’est les jeunes citadins fans de clubbing.
2007 La marque est sélectionnée par le salon du design Blickfang de Tokyo.
2010 Mood organise les 1ers yourmood kitecups de snowkite et kitesurf.
2013 Cédric Chevalley prend un peu de distance et laisse Stéphanie Pousaz et Arlette Bélat développer la marque.
2014 Lancement de la bague Open Mood pour le 10e anniversaire.
2015 Ouverture d’un site dédié à la joaillerie avec des matériaux luxueux.

Mood Joaillerie

Diamants, or rose ou tantale, les matériaux se font précieux. A gauche avec deux addons en tantale et un addon en or rose (env. 1560 fr.) et à droite avec deux addons en tantale et un addon serti de diamants 2.1 mm (dès 3220 fr. avec des diamants 1.6mm).(Image: Cédric Chevalley/Stéphanie Pousaz)

Mood, couleurs 2015

La base la plus classique est en acier et mesure 13 mm (139 fr.). On y ajoute un addon large (19 fr. en acétate, 49 fr. en ébène) ou troisaddons médium (19 fr. en acétate, 55 fr. en carbone). Les tendances 2015 sont aux couleurs flashy et fluo.(Image: Cédric Chevalley/Stéphanie Pousaz)

Open Mood

Base classique, différents addons(64 fr., disponible en vert, violet, gris ou turquoise). Celui-ci se fixe sur la moitié de la base seulement, donnant une illusion d’ouverture.(Image: Cédric Chevalley/Stéphanie Pousaz)

http://www.24heures.ch/vivre/bagues-cameleons-mood-suivent-humeurs/story/13626879

tendances_bagues_mood .pdf

shop it online

Comments