cbijoux – Cédric Chevalley, créations contemporaines

cbijoux – Cédric Chevalley, créations contemporaines

Cbijoux – Cédric Chevalley – créations contemporaines

Dans cbijoux, il y a le « C » de cedric, celui de chevalley, et de contemporaines, car ses créations le sont viscéralement.

Installé à monthey, dans le valais depuis 2013, ce designer Suisse croit dans les lignes pures et les matières brutes pour redonner à la bijouterie ses lettres de noblesse.

…ses premières alliances, Cédric les conçoit pour son frère et sa sœur, quand il est encore à l’école. aujourd’hui, s’il propose des modèles de référence, il préfère travailler en fonction de la demande : “j’ai un vilain défaut, je ne supporte pas l’habitude, c’est donc une sorte de thérapie pour moi de fabriquer des pièces uniques, de ne pas répéter les choses, mais d’inventer des techniques, d’avoir des barrières à briser.” il fait d’ailleurs partie des rares à travailler le tantale, ce métal très foncé, extrêmement dense, complètement hypo-allergénique et bio-compatible : “je me suis cassé les dents dessus, il a bouffé mes outils ! J’ai beaucoup sué, mais me suis aussi beaucoup amusé, car c’est un métal très ductile, auquel on peut faire facilement changer de forme.” et parce qu’il aime la magie du mélange entre l’organique et le métallique, il l’associe à l’orangé du palissandre, aux veines contrastées du bois de violette ou celles, plus claires, de l’olivier, pour des compositions délibérément sobres. “Je veux arriver à changer le point de vue sur le bijou : il faut garder à l’esprit que la bijouterie est un art, un mode d’expression, et non pas une débauche de moyens, et c’est là la puissance des matériaux tels que l’acier, le titane, l’argent, le tantale, le verre, etc., car le bijou ne sera pas apprécié en raison du coût de ses composants”…

Côté création, Cédric Chevalley se dit « un peu schizophrène ». en 2004, il lance un concept qui colle au côté surfeur de sa personnalité, la bague Mood : une base épurée sur laquelle on vient ajouter un anneau central (addon) au gré de sa « mood », son humeur, pour une infinité de possibilités. Résultat, des couleurs fraîches et acidulées, des métaux nobles, des bois précieux, des planches de skates recyclées… le bijou séduit un public jeune, sportif, branché. au bout de 10 ans, il remet la marque entre les mains de deux amies, continue à créer pour elles, mais prend du recul : “la vente de Mood m’a redonné de l’énergie pour refaire du bijou contemporain, car j’avais le nez dans le guidon. Je me suis installé à Monthey, au calme, et je suis revenu à mes postulats de base : des pièces uniques, les plus folles possibles.” Un revirement qui correspond à la face plus exigeante du son personnage : “J’adore me débrider dans la création contemporaine, mais elle doit exprimer certains concepts, conserver une maîtrise technique, une dextérité, une compétence ou de l’ingéniosité.”

actives-mag CBIJOUX

 

 

Comments